samedi 27 septembre 2014

Sur la démocratie scolaire

"(...) À mon avis, peu importe le choix qui sera fait par le gouvernement Couillard, il faudra également aller voir ce qui se passe dans les écoles, au point de vue de la démocratie. Il existe aussi à ce niveau des problèmes reliés: au manque d’intérêt des parents; au manque de formation des parents;  au manque de temps ; à un faible taux de participation aux élections en début d’année scolaire. À certains endroits des groupes d’intérêts privés, ont carrément pris le contrôle des pouvoirs et fonctions du conseil d’établissement. Bref, il ne faut surtout pas croire en abolissant les commissions scolaires que l’école soudainement deviendra le lieu par excellence de l’exercice de la démocratie." Suite du billet de Michèle Poupore.

Aucun commentaire: