mercredi 15 octobre 2014

Élections scolaires

"Décidément, les prochaines élections scolaires suscitent l’intérêt. Peut-être pas tout à fait ce que l’on voudrait. La CAQ vient d’annoncer qu’elle boycottera le suffrage du 2 novembre. Évidemment la Fédération des commissions scolaires est outrée. Le MELS songerait à fusionner les commissions scolaires francophones, soit de les réduire de moitié. Cette idée est en fait une contre proposition à la suggestion  du groupe Rémillard qui proposerait de les éliminer. Enfin, on retrouve dans les lettres d’opinions des journaux locaux, des suggestions de tout acabit. Du côté anglophone, certains voudraient voir les commissions scolaires linguistiques disparaître, ce qui mettra fin à l’apartheid actuel. Il semble que les commissions scolaires anglophones ne soient plus perçues comme le dernier lieu de représentation des anglophones. Selon les statistiques entre 20 et 25% de la clientèle anglophone ne fréquentent pas les écoles des commissions scolaires anglophones. Du côté francophone, aujourd’hui, un ancien directeur d’école propose que les présidents des conseils d’établissement se regroupent et jouent le rôle des commissaires. Il semble que de plus en plus de voix réclament plus de pouvoirs et de fonds pour les écoles. Bien sûr, ceux qui profitent ou devrais-je dire ceux qui ont des intérêts ou un poste dans les commissions scolaires veulent faire sortir le vote." Suite du buillet de Michèle Poupore.

Aucun commentaire: