lundi 6 octobre 2014

Les écoles privées laissées dans l’incertitude par Bolduc

"Pendant que le ministre de l’Éducation refuse de mettre fin aux rumeurs de compressions dans le financement des écoles privées, parents, élèves et enseignants sont dans l’incertitude. Les directions d’écoles privées demandent à M. Bolduc de donner l’heure juste. «Est-ce que mon école va fermer l’an prochain?» C’est la question que se posent des élèves du Collège Bourget et que se posent probablement bien d’autres jeunes qui fréquentent les écoles privées du Québec, rapporte Jean-Marc St-Jacques, président de la Fédération des établissements d'enseignement privés. Devant le doute que laisse planer le ministre Yves Bolduc sur les rumeurs de compressions drastiques dans le financement des établissements privés, plusieurs s’interrogent sur l’avenir même de ces écoles. «Des écoles privées pourraient fermer, il n’en resterait qu’à Montréal et Québec, peut-être en Estrie et en Outaouais», avance M. St-Jacques qui est aussi directeur de l’établissement privé de Rigaud. «J’ai dû écrire à mes parents pour les rassurer. Le ministre devrait nous dire à quoi nous attendre. Même s’il n’a pas pris de décision, est-ce qu’on peut savoir sur quoi il travaille pour que l’on puisse s’organiser?», demande-t-il. " Suite de l'article d'Isabelle Maher du Journal de Montréal.

Aucun commentaire: